Les Disparates, le film

réalisation : César Vayssié
d'après une chorégraphie originale de Dimitri Chamblas et Boris Charmatz
interprète : Boris Charmatz
directeur de la photographie : Madjid Hakimi

En 1994, lors du festival Nouvelles Scènes à Dijon, était créé Les Disparates, deuxième pièce du duo composé de Boris Charmatz et Dimitri Chamblas. Joyeuse et nostalgique, cette chorégraphie pour un danseur et une sculpture de Toni Grand évoque des “états de danse” éclatés : sont proposés sans transition des désirs d’interprète antagonistes, des desseins corporels... tiraillés. Danse des Disparates EGALE danse engagée et travaillée par le pathos VERSUS danse tracée et distanciée VERSUS danse rythmée par le souvenir de fêtes. En 1999, devant la caméra de César Vayssié, Les Disparates ne deviennent pas une “vidéo-danse”, un film de danse ou une comédie musicale, mais un court-métrage, empirique et intuitif. Le cinéma permet une intégration de la danse dans le réel, une utilisation de ses expressions diverses comme les codes curieux d’un récit ordinaire. Il y a longtemps que le cinéma parle. Les Disparates est un film sonore, mais sans paroles prononcées. Sans dialogue, le cinéma garde souvent les traces d’un vocabulaire théâtral : il recourt à des grimaces d’expression pour se faire entendre. Au-delà, la force de l’image, la puissance du cadrage, la multiplicité des points de vue, le mouvement produisent le sens. La chorégraphie de Boris Charmatz et Dimitri Chamblas peut être un équivalent contemporain de cette façon d’habiter l’image. Elle est déjà sortie du carcan de la danse, elle s’est débarrassée du masque du danseur, elle intègre la palette de l’émotion cinématographique ou plutôt de l’émotion tout court, du rire à la grimace, de la lourdeur des sentiments à la légèreté du corps, du sien en tout cas. Elle est une abstraction du récit cinématographique. César Vayssié

réalisation 2000
durée : 22 minutes
support : 35 mm
couleur
son optique
mono
2000
ingénieur du son : Pierre André
avec la participation de Olivier Renouf
assistante à la chorégraphie : Julia Cima
1er assistant réalisateur : Jean-Luc Gargadennec
2ème assistante réalisateur : Aurélie Mormesse
Assistante de production : Maud Desfachelle
1er assistant caméra : Pantxo Arretz
2ème assistant caméra : Xavier Castro
chef électricien : Gilles Papillon
electricien Claude : Antoniades
régisseur : Jacques Callier
photographe : Frédéric Kihn
montage : César Vayssié
étalonnage : Bruno Patin
mixage : Philippe Gourat, Francis Joly, Art Sonic
Avec la participation de Studio Time, Philippe Bensoussan, Rémy Péronne
directeurs de production : Angèle Le Grand et Aïssa Liateni
production : Motrices - Téléma - association edna - Dieppe SN - Musée de la danse
Avec la participation du ministère de la Culture et de la Communication, Direction de la Musique, de la Danse, du Théâtre et des Spectacles et du Centre National de la Cinématographie
Avec le soutien de Dieppe Ciné Assistance
Le film "Les Disparates" a obtenu le second prix au Festival Springdance cinema 2000 (Utrecht, Pays-Bas)