Julia Cima

Née en 1975, Julia Cima est diplômée du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris.
    Elle est interprète auprès d’Odile Duboc pour Trois boléros, puis accompagne durant onze ans, le travail de Boris Charmatz : Aatt enen tionon, herses (une lente introduction), Con Forts Fleuve, héâtre-élévision, Régi et Quintette cercle.
Au sein de l’Association Edna, dirigée par Boris Charmatz, Julia Cima participe à une série d’évènements performatifs : Confrontations, Education, Statuts.
Elle commence alors un travail d’improvisation dans des endroits et des contextes très variés.
    En parallèle de cette longue collaboration, elle travaille avec Gilles Touyard (Programme court avec essorage), Myriam Gourfink (Uberengelheit), Alain Michard, (Virvoucher), Benoît Lachambre (Tracer), Elisabeth Schwartz (Les plis du temps) et Laure Bonicel (Le bleu est à la mode cette année et Panoplie).
Elle anime également une série d’ateliers pour danseurs amateurs durant deux ans.
    En 2005, elle crée Visitations, spectacle constitué de solos découverts dans les archives de la Cinémathèque de la Danse à Paris, qu’elle choisit et interprète seule. Elle tourne ce spectacle en France et à l’étranger jusqu’en 2008.
Elle entame alors un travail plus personnel, axé prioritairement sur l’interprétation.
    L’auteur et metteur-en-scène Gildas Milin l’engage comme comédienne pour sa pièce Machine sans cible. Cette rencontre l’encourage à travailler dans plusieurs domaines de l’interprétation : danse, théâtre, chant.
    Dans la continuité de ce travail de comédienne, elle crée avec Denis Lavant Brut de lettres, pour le Sujet à Vif 2008, dans le cadre du Festival d’Avignon.
    Guy Walter, directeur des Subsistances à Lyon, lui commande pour le festival ça valse ! (oct 2008), une courte pièce sur des valses viennoises célèbres. Cette proposition, appelée Je suis enchantée, en duo avec le comédien Marc Arnaud et la participation de l’auteur Olivia Rosenthal, mêle un travail de texte et de corps.
    Julia Cima entame une collaboration avec Mathilde Monnier en 2008 tout en poursuivant son travail personnel : Danse Hors-Cadre (création à Bali en 2009), POEM (création à Séoul en 2010).
    Elle enseigne depuis 2010 le travail du corps au élèves de l’école du Théâtre National de Bretagne, dirigée par Stanislas Nordey.

Site de l'artiste: juliacima.com