Gilles Touyard

Les œuvres de Gilles Touyard prennent souvent la forme de dispositifs qui donnent à voir leur processus créatif, de territoires existentiels qui impliquent le visiteur. Il s'intéresse à la conjonction matière-énergie et à la résonance qu'elle génère. Le mouvement, qu'il érige en théorème, constitue l'un des fondements de son expression plastique ; mis en boucle, il génère une force d'inertie qui a pour vocation d'absorber le regardeur, le capter dans sa mobilité pour l'introduire dans une autre dimension, via un parcours à rebours qui est l'exaspération du sens par le sensuel.
Ses réalisations sont présentées régulièrement dans des expositions personnelles. Il participe également à des expositions collectives en France et à l'étranger notamment Les ateliers de Rennes en mai 2008.
En 2001, il crée www.art-wall-sticker.com - site de production et de diffusion d'œuvres murales adhésives sur internet. Il s'intéresse parallèlement aux formes expérimentales de la danse contemporaine et engage ainsi différentes collaborations artistiques dans ce domaine : en tant que scénographe-costumier avec Bernardo Montet dans Dissection d'un homme armé, ou encore avec Laure Bonicel pour la pièce Sleeping bag.1 - la main dans le sac. En 2004, il signe Le corps du délit, pièce pour huit interprètes présentée au Festival Les Antipodes (Le Quartz- Brest) et au Centre Chorégraphique National de Tours et, plus récemment, Perte et profit, pièce présentée dans le cadre des Hors série au Centre Chorégraphique National de Montpellier en avril 2008.