Eric Le Sage

Né en 1964 à Aix-en Provence, Éric Le Sage termine ses études au Conservatoire National Supérieur de Paris à l'âge de 17 ans puis se perfectionne à Londres auprès de Maria Curcio. Il est lauréat de plusieurs concours internationaux : Premier Prix du Concours International de piano de Porto en 1985, Premier Prix du Concours International Robeert Schumann de Zwickau en 1989, troisième prix à Leeds l'année suivante, ce qui lui permet d'interpréter le concerto de Schumann avec le Birmingham Symphony Orchestra sous la direction de Sir Simon Rattle. A cette occasion, le Times salue « la subtilité de la sonorité, l'intelligence et la poésie, le sens de la structure » alors que le Financial Times voit en lui un « disciple extrêmement cultivé de la grande tradition française du piano schumannien. »
Éric Le Sage est reconnu sur la scène internationale comme un artiste d'une rare sensibilité. Désormais établi comme l'un des pianistes les plus en vue de sa génération, passionné par Schumann et par la musique de chambre, explorateur de répertoires méconnus et créateur de festival, Éric Le Sage est l'un des représentants les plus originaux de l'école française de piano. Par sa carrière d'abord qui, refusant le cloisonnement des genres, marie une double activité de soliste et de chambriste. Reconnu pour ses interprétations de grands romantiques (Schumann en particulier) et de la musique française, il est aussi, avec Paul Meyer et Emmanuel Pahud, le créateur du Festival "Musique à l'Empéri" à Salon de Provence.
Éric Le Sage se distingue par un répertoire très vaste, comprenant une cinquantaine de concertos, de Bach à Jolivet, en passant par Gershwin, Hindemith, Schoenberg, Bernstein ou Britten.