Association edna

Créée en 1992 à l'initiative de Boris Charmatz et Dimitri Chamblas, l'association edna accompagne leurs premiers travaux chorégraphiques A bras-le-corps (1993), Les Disparates (1994), puis la production et la diffusion de nombreuses pièces de Boris Charmatz : de Aatt enen tionon (1996) à La danseuse malade (2008).
En parallèle aux créations, aux côtés d'Angèle Le Grand, l'association a développé des projets qui ont pour vocation de dessiner un espace ouvert à des essais multiples, de trouver des modes de travail ou des formes de présentation qui tentent de rendre la danse/le spectacle de danse à son potentiel critique, sa richesse, sa non-rigidité.
Cette conception élargie de la danse a motivé la mise en place de plusieurs actions : sessions thématiques (sur la lumière et les arts plastiques), réalisation de films, programmes Hors-série incluant plusieurs propositions élaborées par l'équipe d'edna (Danse, cuisine et cinéma de Myriam Lebreton, Combinaison-s et La Chaise de Julia Cima, Horace Benedict de Dimitri Chamblas et Aldo Lee, Jachères de Vincent Dupont...), production d'installations (Programme court avec essorage de Gilles Touyard), organisation d'expositions (Complexe, Statuts), mise en place d'espaces de réflexions, de critique et de rencontres (Ouvrée, artistes en alpages, Entraînements-série d'actions artistiques), formes hybrides visant une approche plurielle de la danse et du corps (Facultés, Education, L'invention du geste), publication d'ouvrages (Entretenir / à propos d'une danse contemporaine cosigné Boris Charmatz et Isabelle Launay, et « Je suis une école » signé par Boris Charmatz).
L'association a également accompagné le projet BOCAL (dispositif de recherche et de création pédagogique ou plutôt, groupe en recherche autour de l'idée d'école) qui a réuni quinze étudiants pendant 13 mois en 2003 et 2004, et produit la création Visitations de Julia Cima, un programme de solos de chorégraphes du 20ème siècle.